2018

22 janvier Béguelin et al., Augmentation des traitements et du taux de guérison l’hépatite C chez les participants SHCS entre 2011 et 2015


Augmentation des traitements et du taux de guérison des infections par le virus de l’hépatite C chez les participants à l’Etude suisse de cohorte VIH (SHCS) entre 2011 et 2015.    Liver International

Depuis fin novembre 2011, des médicaments anti-VHC (virus de l’hépatite C) hautement efficaces et bien tolérés sont disponibles en Suisse. Les auteurs de l’étude présente ont étudié chez les participants et participantes à la SHCS le développement du taux de traitement depuis la mise sur le marché en Suisse des nouveaux médicaments et quel était le succès thérapeutique. Le résultat principal réjouissant de l’étude est que durant les dernières années, le nombre de patient et patientes traité s’est quintuplé et que 96% des personnes traitées avec la nouvelle génération de DAAs a pu être guéri.

<p< Jusqu’à mi-2011, le traitement anti-VHC était composé d’une combinaison d’interféron pégylé et Ribavirin. Ce traitement provoquait beaucoup d’effets secondaires et la réussite du traitement était médiocre. A la fin 2011, les premiers médicaments anti-VHC hautement efficaces apparaissent sur le marché (des direct-acting agents; DAAs). Leur taux de guérison est nettement plus élevé et ils provoquent moins d’effets secondaires. A partir de mi-2014, la deuxième génération de DAAs est disponible. Les effets secondaires n’existent pratiquement plus et après un traitement de seulement trois mois, presque tous les patients sont guéris.

Les auteurs de l’étude actuelle ont analysé trois périodes:
01/2009-08/2011   avant la disponibilité de la première génération de DAAs (période 1),
09/2011-03/2014   après leur introduction (période 2), et
04/2014-12/2015   après la disponibilité de la deuxième génération de DAAs (période 3).

Ils ont constaté que le taux de traitement anti-VHC a constamment augmenté de la première à la troisième période et qu’il s’est quintuplé. En parallèle, le taux de guérison sous traitement a fortement augmenté et s’est doublé de 54% pendant la période 1 à 96% pendant la période 3.

<p< Au début de la période 3, 876 patients et patientes de la SHCS étaient atteints d’une infection VHC. 20% d’entre eux ont commencé un traitement avec un DAA hautement efficace de la deuxième génération. Même que trois quarts de ces patients et patientes souffraient d’une fibrose hépatique à un stade avancé, 96% ont pu être guéris. Seulement chez quatre patients et patientes la thérapie anti-VHC n’a pas mené à la guérison.

En résumé, l’étude montre qu’après la mise sur le marché en Suisse des nouveaux DAAs le taux de traitement anti-VHC a fortement augmenté. Avec la plus nouvelle catégorie de médicaments, pratiquement tous les patients et patientes sous traitement ont été guéris. Les résultats montent aussi que les personnes avec une coïnfection VIH/VHC ont les mêmes chances de guérison que les personnes mono-infectées par le VHC. A cause du prix très élevé lors du lancement des nouveaux DAAs, les caisses maladies ne prenaient en charge que les frais pour les patients avec une grave lésion du foie. Depuis le 1er octobre 2017, en Suisse tous les patients peuvent être traités avec les plus nouveaux DAAs, indépendamment du degré de lésion du foie ou d’autre facteurs. Ainsi, un obstacle important est éliminé et l’éradication de l’hépatite C en Suisse est concevable.

PubMed